Selon l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), le secteur numérique représenterait 4% des émissions de gaz à effet de serre.

Fort de ce constat, Microsoft a pris des engagements pour réduire son impact sur le climat. Elle est déjà neutre en carbone depuis 2012 et veut aller plus loin en se dotant d’une empreinte carbone négative d’ici 2030. Et ce, en supprimant tout le carbone émis directement ou en lien avec sa consommation d’électricité depuis sa création en 1975.

Source So Digital